actualites
L'alchimie des possibles

Actualité

sirca atypisme singularité news Xavière THOMAZO PHISEL

Le recrutement, une déception à la Musset ? Par Xavière Thomazo, Directrice Associée

L'autre jour, l'un de mes clients m'a fait remarquer que, quelle que soit la méthode qu’il utilisait (en direct ou en sous-traitance) et, le cas échéant, quel que soit le cabinet mandaté, il était inévitablement confronté à une certaine dimension de « déception » lorsqu'il effectuait un recrutement.

 

C'était dit simplement, sans reproche, comme un constat, avec beaucoup de bienveillance aussi. Comme une évidence ….

 

Et, tout aussi simplement, naturellement, spontanément, j'ai immédiatement compris ce qu’il voulait dire.

 

Bon, le niveau d’exigence qui est le sien et que je partage n’y est sans doute pas étranger… ! Cependant, le constat est suffisamment troublant pour mériter qu’on s’y arrête.

 

Le lancement d'un recrutement est en effet un moment d'excitation intense, où l'on ouvre la boîte à fantasme et à espérance, où l'on projette sur la future personne un condensé d’enjeux, d’objectifs, d’espoir, d'ambitions, de succès à venir....

 

C'est une porte ouverte sur des possibles stimulants, inspirants, mais aussi incertains et vertigineux, qui commencent par la légèreté d'une page (presque) blanche. Une « job description » exhaustive ou presque. Un désir « absolu », rêvé, sans contrainte.

 

Puis... vient la réalité.  La réalité de la recherche et de la rencontre avec des profils singuliers, étonnants, décalés, dont on rêverait souvent de pouvoir mélanger les qualités des uns avec les atouts des autres (promis : je travaille chaque nuit à une machine à imprimer des « candidats idéaux » !) et qui, par essence, ne correspondent pas tout à fait à ce qu'on avait imaginé.

 

Une rencontre qui, aussi, nous confronte à notre propre réalité de recruteurs. A nos organisations complexes, matricielles, souvent en transformation, parfois imparfaites et irrationnelles, parce que tout simplement humaines, névrosées – cela existe !, voire violentes.


Cependant, pour paraphraser Alfred de Musset : "toutes les entreprises sont imparfaites, chaotiques, exigeantes, paradoxales, en phases de digitalisation, en croissance, en suspens, en rachat, cotées, familiales, détenues par des fonds de pension, etc. ; quant aux candidats, ils sont dotés de compétences partielles, ne proviennent pas toujours des « bons » secteurs, ne possèdent pas la rémunération attendue, arrivent aussi avec un cortège d’interrogations, pas toujours simples à lever, sur leurs personnalités, leurs valeurs, leurs postures, leurs savoir-être, leurs motivations, ….

 

mais ... il y a une chose unique et possiblement sublime, c'est l'union de ces deux imperfections" !

 

Ainsi va le recrutement...

 

De mon côté, je suis heureuse d'exercer depuis plus de 20 ans ce métier de "faiseuse d'unions", d'alchimiste, de « traductrice », de relais … .

 

De porter haut les passions et exigences de mes clients, de les appréhender, de me les approprier, de les confronter à la réalité, de les tempérer parfois, d’effectuer de nouvelles rencontres chaque jour, côté candidats, toujours uniques, souvent enthousiasmantes, de découvrir des pépites inattendues, de susciter des recrutements parfois improbables.

 

Tout en étant consciente de l’impossibilité de tout maîtriser, là où pourtant nous rêverions tous que cela soit le cas… !

 

Ne pas tout maîtriser.

 

Créer cependant le contexte singulier qui permettra LA rencontre créatrice d’impacts, de valeur ajoutée, de performance et, surtout, d’accomplissement mutuel.

 

Xavière Thomazo, Directrice Associée